Retour

Quelle désinfection du Coronavirus Covid-19 avant la réouverture des bureaux ?

Quelle désinfection du Coronavirus Covid-19 avant la réouverture des bureaux ?
Partager

Désinfection covid-19 coronavirus sur Toulouse et sa région

En cette période de Coronavirus Covid-19, le nettoyage des bureaux est une priorité pour assurer un environnement sain à vos collaborateurs, et pour limiter la propagation du Coronavirus.

Dans quel cas une désinfection des locaux est-elle nécessaire ? Quels produits de nettoyage sont efficaces contre le coronavirus dans les bureaux ? Comment rassurer ses collaborateurs ?

Avant la réouverture des bureaux, il convient tout d’abord de choisir la solution de désinfection / décontamination adaptée après la période de confinement. Il est important ensuite de communiquer le dispositif mis en place, afin de rassurer les salariés.

Le paramètre le plus important à prendre en compte pour envisager la bonne solution de désinfection est : l’occupation de vos bureaux pendant le confinement.

 

Pourquoi l’occupation des bureaux impacte t-elle directement la solution de désinfection ?

Le temps de survie du coronavirus Covid-19 varie de quelques minutes sur la peau, jusqu’à 12 heures sur les masques et les vêtements, jusqu’à 4 jours sur du bois, jusqu’à 5 jours sur du métal et du verre, jusqu’à 9 jours sur du plastique (source : OMS et Ministère de la Santé)

Deux cas de figure sont donc à étudier : si vos locaux ont été occupés pendant les 10 jours précédant la fin du confinement, ou non.

 

Cas n°1 : il y a eu du passage dans mes bureaux 10 jours avant l’arrivée des salariés

Si les bureaux ont continué à être utilisés pendant le confinement (une seule personne suffit), il faut envisager une décontamination complète des locaux. Cette solution supprime tout risque de présence du virus Covid19.

Les produits désinfectants tuent les microbes, mais pas forcément les virus qui peuvent subsister.

La désinfection par nébulisation garantit l’élimination complète du virus dans des bureaux via un protocole de décontamination précis.

Ce procédé de désinfection consiste à pulvériser un produit sous forme de brouillard via un nébulisateur à froid. Le produit détruit 99,99% des bactéries et élimine une large gamme de maladies.

Son action virucide certifiée EN14476 est efficace contre le coronavirus Covid-19.

Un exemple de produit utilisé pour la nébulisation : le STERI-7.

Lors de leur nébulisation, les particules désinfectantes se répandent absolument partout dans les bureaux, pour une désinfection de l’ensemble des surfaces du lieu.

La désinfection par nébulisation ne nécessite aucun rinçage, ne tâche pas, est sans alcool, non corrosive et non irritante.

Le procédé s’effectue dans des locaux vides, avec un temps d’inoccupation total de 8h, séchage inclus. Il est nécessaire de débrancher l’ensemble des dispositifs électriques en amont de l’intervention (appareils électroménagers, alarmes incendie, matériel informatique…)

Le prix de ces interventions se calcule en fonction du volume des espaces concernés.

Nous avons aussi la projection avec un pistolet sous pression Wagner de produit désinfectant en couche uniforme.

Le protocole est identique à la nébulisation.

 

Cas n°2 : bureaux vides pendant le confinement

Si vos bureaux n’ont pas été occupés pendant les 10 jours précédant la réouverture, vous n’avez donc pas besoin d’une désinfection complète de vos bureaux par nébulisation.

Néanmoins, des passages de nettoyage avant la réouverture des locaux par votre équipe de nettoyage sont importants. Cela garantit des bureaux propres et rassure les salariés, pour lesquels la fin du home office et le retour au bureau vont sûrement être anxiogènes.

En cette période de Coronavirus Covid-19, la propreté de vos bureaux est une priorité pour vos collaborateurs et pour la lutte contre la propagation du virus, la désinfection est un sujet clé.

L’objectif de cet article est d’expliquer d’une manière très simple et compréhensible la différence entre un produit virucide et un produit bactéricide, savoir comment les reconnaître et enfin lequel choisir pendant cette période de coronavirus.

Il ne se veut en aucun cas un document scientifique mais simplement adapté aux enjeux du nettoyage de bureau.

 

Qu’y a-t-il derrière le mot désinfection ?

Commençons par une définition du mot désinfection, selon Larousse il s’agit de :

“Destruction des micro-organismes d’un lieu, d’un objet, de la partie externe du corps humain.

Traitement d’un sol, de semences, en général par des produits chimiques, pour éliminer les agents nuisibles aux cultures.”

Pour rendre inactif ces micro-organismes il existe 5 catégories de produits de désinfection adaptés aux propriétés de chaque type de micro-organismes :

  • Bactéricide pour les bactéries,
  • Levuricide pour les levures,
  • Fongicide pour les champignons (levures et moisissures),
  • Sporicide pour les spores bactériennes,
  • Virucide pour les virus.

 

Les bureaux sont principalement sujet aux bactéries, en particulier les espaces sanitaires.

Une des principales missions des entreprises de nettoyage qui interviennent dans les bureaux est de s’assurer que les produits utilisés seront efficaces pour lutter contre ces bactéries et que les agents de nettoyage sont correctement formés à l’utilisation de ces produits.

 

Comment savoir quelles bactéries ou quels virus sont tués par un produit ?

Il est important de préciser qu’un produit peut-être bactéricide sans pour autant être virucide, et inversement. Un produit peut également avoir plusieurs de ces propriétés.

L’efficacité d’un produit contre les micro-organismes est définie par des normes européennes qui se présentent sous la forme EN XXXX. Ces normes permettent de comparer l’activité antimicrobienne de ces produits et de prédire l’action qu’ils auront sur les microbes.

En France, c’est l’AFNOR qui est en charge, entre autres, d’animer et coordonner l’élaboration des normes, d’homologuer les normes.

Voici quelques une des références que nous utilisons :

Nous pouvons aussi proposé des solutions sur la mise en place de totem de distributeur hydroalcoolique ainsi que des poubelles Donuts ou à pédales. En effet aussi des axes de prévention à étudier afin d’éviter la propagation du virus.

Découvrez le guide pratique Covid-19.

Prenez contact